Un parc éolien a des conséquences négatives sur la santé

Faux

Lors du montage d’un projet, les études menées par les acousticiens professionnels sont étudiées et validées par la Direction départementale des affaires sanitaires et sociales.

Il y a 50 000 éoliennes dans le monde, dont certaines fonctionnent depuis plus de 20 ans et aucun problème de santé qui aurait alerté les autorités sanitaires n’a été remarqué.

Mandatée par le Ministère de l’environnement, de l’énergie et de la mer et la Direction Générale de la Santé, l’Agence Nationale de Sécurité Sanitaire de l’Alimentation, de l’Environnement et du Travail (ANSES) a publié en mars 2017 une évaluation des effets sanitaires des basses fréquences sonores et infrasons dus aux parcs éoliens. Dans l’avis de cette évaluation, l’ANSES évoque que “les connaissances actuelles en matière d’effets potentiels sur la santé liés à l’exposition aux infrasons et basses fréquences sonores ne justifient ni de modifier les valeurs limites existantes, ni d’étendre le spectre sonore actuellement considéré “

Notons qu’en 2013 l’ANSES a bien distingué que « les émissions sonores des éoliennes ne génèrent pas de conséquences sanitaires directes, tant au niveau de l’appareil auditif que des effets liés à l’exposition aux basses fréquences et aux infrasons.» Cependant, elles « peuvent être à l’origine d’une gêne, souvent liée à une perception négative des éoliennes ».

Par conséquent nous pouvons estimer que les éoliennes ne sont pas dangereuses pour la santé.