Samedi 02 mai 2015

Le niveau sonore d'un parc éolien : une réglementation stricte

Au pied d’une éolienne, le niveau sonore n’est pas plus élevé que le bruissement du vent dans les arbres ; on peut même chuchoter et s’entendre parler parfaitement.

En outre, la réglementation nous impose :

  • D’établir une distance de 500 mètres minimum par rapport aux habitations les plus proches. Cette distance assure l’imperceptibilité du bruit d’une éolienne dans les conditions habituelles de vent ;
  • De garantir une émergence maximale de 5 dBA de jour et 3 dBA de nuit par rapport au bruit résiduel (= sans éoliennes). 3 dBA correspond au seuil minimal de perceptibilité de l’oreille, c’est-à-dire que, de nuit, le parc ne doit pas générer plus de bruit que la normale.

Enfin, dans le cas où ces émergences seraient dépassées, des programmes de bridage sont mis en place, sous certaines conditions, afin de réduire la vitesse des pales et par extension les émissions sonores. Cette réduction entraînant pour nous des pertes de production, il est nécessaire que nous sachions au plus tôt quels seront les impacts du parc.